MIDNIGHT SPECIAL RECORDS – THE APARTMENT SESSION RELEASE PARTY

Lundi, début de semaine, les mêmes personnes dans le métro, un jour de plus à laisser passer… Arrivé à ton bureau, tu tentes pour la énième fois de sniffer la colle sur ton rouleau de scotch mais rien n’y fait, tu es salarié dans une prison en toc dont il est impossible de s’évader. Dans ton service, le CE vient de faire accepter à la direction la possibilité d’aller sur Youtube pour des raisons professionnelles, pendant que toi tu te rends nostalgique de l’époque où Youporn n’était pas encore inscrit dans le registre des pages inaccessibles. Tu viens de trouver un super site qui n’est pas encore banni d’internet, soundtravelmachine.com. En flânant dessus, au milieu de ces chroniques chelous qui parlent de musiques que personne n’écoute, tu tombes sur un article qui va redonner un sens à tous ces jours perdus :

«           Pour tout ceux qui pensaient que le rock n’était qu’une association d’un rythme binaire et d’une guitare électrique j’appose ici un véto. Le rock c’est avant tout une attitude et Midnight Special Records est de ces labels qui savent encore en donner le goût. The Apartment session, leur K7 autoproduite fraîchement sortie, compile des artistes aux identités protéiformes qui se livrent ici à l’expérimentation.

Avec un matériel chiné, ils transforment un F2 en studio d’enregistrement pour taper le bœuf avec les bands du moment, l’esprit DIY comme leitmotiv, les clameurs de la rue en redemandent déjà…

Une batterie, une guitare, des voix, et un ingé-son planqué dans le placard, voilà ce qu’il faut encore aujourd’hui pour se réclamer de l’identité rock.

 Il signe le témoignage d’une époque qui ne porte pas encore de nom mais qui brandit déjà son étendard : sus au mainstream et au son aseptisé, il faut capturer l’instant dans sa virginité, crade et assumé, chaleureux par volonté.

La soirée de lancement de la cassette ce sera le 17 mai au nouveau cas’. Venez-donc découvrir ces groupes qui défoncent déjà les devants de la scène à coup de Lancaster »

En sortant du taff’ tu te précipites chez Colette pour récupérer la compil’. Arrivé chez toi, t’enfiles ton perfecto, tu te poses sur le canapé, tu dépoussières ton blaster puis y insère la K7. 1ère track, La Femme, ça te rappelle beaucoup l’époque de tes premiers voyages Learien. 2eme track, il ne t’en fallait pas plus pour te scotcher au plafond, les Caandides et leur rock vertigineux te redonnent tout l’espoir qui t’avait manqué. La suite est à la hauteur, on dirait un mélange entre la batcave et les Basement Tapes de Bob Dylan. Te voilà en plein pogo au milieu de la pièce, tes bras se lâchent et vacillent te faisant ressembler à ce que feu Ian Curtis pouvait exécuter durant ses concerts. Après avoir éclaté le mobilier de ton salon tu te rassois et tu te calmes, t’attendras jeudi pour évacuer ces pulsions endormies…

Preview de la K7:

Gonzo Power pour le Midnight special Records, ne ratez surtout par leur soirée au Nouveau Casino le 17 mai, en compagnie de Kim, The Caandides, Two Bunnies in Love and many more…

Leur K7, dispo chez colette et sur le site

 

Partager
Categorized: Folk , Indie , NEWS , Pop , Rock
Tagged:

This Post Has 1 Comment

Leave A Reply